Accro à la masturbation : comment arrêter de se masturber

Nous avons tous entendu un jour que la masturbation rendait sourd, stérile ou éjaculateur précoce. Les études ont toutes démontré que ces légendes sont fausses, mais soyons honnête, pratiquée à haute dose la masturbation n’a pas que du bon. Il s’agit là d’une dépendance sexuelle pouvant se révéler très incommodante au quotidien. On se masturbe compulsivement, par nécessité, et n’y prend même plus autant de plaisir. On cherche simplement à apaiser ses tensions sexuelles. Comment arrêter la masturbation ?

Comment savoir si on est accro à la masturbation ?

Fin éjaculation précoce

La fréquence des épisodes de masturbation nous donne déjà une idée du niveau de dépendance. Plusieurs fois par jour, sur son lieu de travail, l’ordi connecté à longueur de temps sur des sites porno sont de bons indices d’une addiction bien installée… Si en plus de cela, vous annulez des rendez-vous ou des sorties pour être seul chez vous pour vous masturber, il y a urgence à changer de cap !

Le porno partout

Aujourd’hui n’importe qui a accès à du porno instantanément sur son portable, sa tablette ou son ordinateur. Vive internet ! Mais plus sérieusement, le porno n’est pas que source d’épanouissement et de bien-être. Loin s’en faut.

Les dangers du porno omniprésent

Le porno nous sert à assouvir nos pulsions sexuelles rapidement. Mais il amplifie aussi nos frustrations. Les acteurs de ces films, pour la plupart extrêmement bien membrés, créent des complexes chez certains hommes qui comparent, consciemment ou non, la taille de leur sexe à la leur.

Les pratiques sexuelles vues dans ces films ne sont représentatives de la sexualité classique de beaucoup de couples. Peu de femmes en effet pratiquent la sodomie et la double pénétration !

Le porno, pourquoi pas, mais à consommer avec modération ! Interrogez-vous : votre consommation est-elle quotidienne ? Pouvez-vous cesser d’en visionner pendant un mois complet sans en souffrir ? Si la réponse est oui, tout va bien. Sinon, il est temps de se poser les bonnes questions et de réagir.

Les désavantages de la masturbation excessive

Se masturber quotidiennement à 14 ans est normal. Ce qui ne l’est là, c’est de continuer sur cette lancée à plus de 25 ans. C’est assez problématique dans le sens où l’abus de masturbation peut dans certains cas provoquer des troubles de l’érection. Si le sexe est trop souvent en érection, il peut se “fatiguer” et bander mou à la longue. Vous pourriez alors avoir des difficultés à satisfaire votre partenaire.

La masturbation régulière provoque également une perte d’énergie. Après avoir éjaculé, les hommes produisent de la prolactine, de la vasopressine, de l’ocytocine, de la norépinéphrine et de la sérotonine. Trois de ces hormones sont en lien avec le sommeil, nous les produisons durant nos temps de repos. Voilà donc pourquoi les hommes s’endorment après un rapport sexuel, et donc après la masturbation aussi. La masturbation vous fait perdre énergie et motivation et fait même baisser votre niveau de testostérone. Vous êtes donc moins virile et moins fort…

La masturbation à l’accès vous installe durablement dans une satisfaction sexuelle fictive. Il n’est pas sain de satisfaire ses besoins sexuels de cette façon. La masturbation excessive serait responsable de certains problèmes d’impuissance. Nous avons naturellement besoin de vrais contacts physique avec autrui, sinon c’est risquer le replis sur soi, l’asociabilité, voir la dépression. Les hommes ayant une addiction sexuelle à la masturbation serait moins doux et sensuels dans leurs relations sexuelles.

Quel est le profil des personnes dépendantes à la masturbation compulsive ?

Tous les hommes peuvent être touchés par ce problème, mais on retrouve souvent des critères communs tels que :

  • des personnalités d’une grande timidité,
  • les individus qui manquent cruellement de confiance en eux,
  • des personnes soumises à un stress important au quotidien et qui ont de gros besoins d’évacuer cette tension,
  • des personnes qui ont vécu un chagrin d’amour et ont du mal à se remettre “sur le marché” de peur d’être à nouveau abandonné.

Quelques conseils pour arrêter la masturbation

Le challenge #stopfap (ou arrêt de la masturbation) est de plus en plus recherché dans Google, preuve que ce problème touche beaucoup d’hommes. Voici quelques conseils pour réaliser vous aussi ce challenge.

  • Si vous lisez cet article, c’est sans doute que vous vous interrogez sur vos pratiques de masturbation et c’est déjà un très bon point. Prendre conscience d’un comportement excessif, c’est toujours le premier pas vers la guérison. C’est d’ailleurs valable pour les types d’addiction.
  • Réfléchissez maintenant aux raisons pour lesquelles vous souhaitez arrêter. Avoir ces réponses à l’esprit va vous aider à garder votre motivation d’entreprendre ce changement d’habitudes.
  • Diminuer progressivement ce comportement. “Qui veut voyager loin ménage sa monture !”. Tout arrêter du jour au lendemain serait voué à l’échec, surtout si vous êtes à un niveau avancé de dépendance à la masturbation. Si une envie irrépressible vous prend au moment de vous mettre au lit, prenez par exemple un livre qui détournera votre attention, faites un peu d’exercice physique ou bien sortez prendre l’air quelques minutes…
  • Si vous avez la chance d’avoir une personne de confiance dans votre entourage, parlez de votre mal-être à cette personne. Se confier fait beaucoup de bien. Et qui sait, votre interlocuteur aura peut-être d’excellents conseils à vous donner pour venir à bout de ce problème ! En outre, le fait que quelqu’un d’autre vous connaisse ce secret vous mettra un petit coup de pression pour atteindre vos objectifs.

Et bien d’autres encore

  • Essayez de vous occuper pour ne pas avoir de “temps morts” où vous seriez tenté de vous laisser aller à quelque plaisir solitaire…! Faites du sport, de la cuisine, sortez avec vos amis, voyez un peu plus votre famille, etc. Pourquoi ne pas vous occuper de ce petit problème de poids qui vous mine depuis longtemps ? Saviez-vous que le sport libère des hormones similaires à celles sécrétées après un épisode masturbatoire ? Sensations agréables garanties !
  • Cela semble évident mais… une des meilleures techniques consiste à arrêter le porno. Je ne vous apprends rien en vous disant que porno = masturbation, n’est-ce pas ? Donc CQFD, pas de porno = pas (ou moins) de masturbation ! Les plus courageux mettront un contrôle parental sur leur ordinateur pour s’autocontrôler.
  • Sortez ! Vous vous masturbez probablement le plus souvent chez vous. (Non, non, on ne veut pas savoir !). Donc là aussi, en toute logique, moins vous serez chez vous, moins la tentation se présentera de vous masturber. Faites un footing au parc, allez vous faire une toile, renouvelez votre garde-robe, sortez faire un bowling avec vos amis, les exemples d’occupation ne manquent pas alors ne restez pas chez vous !

Construisez votre plan d’action pour arrêter la masturbation

  • Construisez votre plan d’action. On a plus de chance d’arriver lorsqu’on sait où l’on va, non ? Alors organisez votre sevrage étape par étape jusqu’à votre objectif final. Cette méthode va vous donner confiance en vous au fur et à mesure des objectifs réussis. Dites-vous par exemple, cette semaine, je m’engage à ne me masturber que trois fois maximum. La semaine prochaine, deux fois seulement, etc. N’hésitez pas à vous récompenser au fur et à mesure de l’avancée positive de votre parcours, mais attention, pas de récompense en lien avec le sexe ! Nous avons quelques idées de récompenses bien sympathiques : un petit resto, un gadget électronique qui vous fait envie depuis longtemps, une belle paire de chaussures ou une jolie chemise à réserver pour votre prochain rencard !
  • Favorisez les rencontres avec de jolies demoiselles ! On ne le dira jamais assez mais ne soyez pas “lourdeau”. Si c’est votre truc, tentez les sites de rencontres. Vous pouvez aborder délicatement une jeune femme dans la rue ou à la terrasse d’un café. Ceci dit attention, votre diminution (ou arrêt) de la masturbation va décupler votre appétit sexuel. Mais ne montrez jamais à une femme que vous êtes “mort de faim”, ça les fait fuir !
  • Si aucune de ces méthodes ne fonctionnent sur vous, nous vous conseillons de consulter un professionnel. Un thérapeute pourra vous aider, c’est certain. Alors oui, c’est contraignant et onéreux (voir même potentiellement gênant pour certains), mais c’est une technique qui a fait ses preuves sur les cas les plus sérieux d’addiction à la masturbation.

Les avantages du Stop-Fap

Un changement de comportement bien ancré demande du temps et du courage. Ne soyez pas trop dur avec vous-mêmes : si vous rechutez ce n’est pas grave, vous reprendrez votre challenge le lendemain. Restez convaincu que votre sexualité et votre qualité de vie seront bien meilleures ensuite :

  • Vous serez un meilleur coup au lit ! Oui, oui, garanti ! Votre érection sera plus dur et plus durable, et votre approche gagnera en sensualité. Les femmes adorent !
  • Vous allez gagner quantité d’énergie et de temps libre pour faire du sport, voir vos amis, etc.
  • allez prendre confiance en vous et développer votre réseau de connaissances (et plus si affinités…!).
  • Vous serez mieux dans votre corps et dans votre tête : un esprit sain dans un corps sain.
  • Vous n’en serez que plus séduisant pour ces dames : beau gosse en vue !

Un problème d’hommes seulement ?

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, de plus en plus de femmes souffrent de masturbation compulsive. On estime à 17 % la part des femmes sur l’ensemble des dépendants sexuels.

S’il s’agit d’un acte occasionnel, la masturbation ne présente que des avantages : cela réduit le stress, brûle des calories et limiterait le risque de cancer de la prostate chez les hommes. C’est lorsque la pratique devient excessive, presque incontrôlée, que la masturbation devient un vrai problème. On parle de masturbation compulsive. Et vous, comment êtes-vous accro à la masturbation ?

Kit plaisir

Vous aimerez également :

Comment avez-vous trouvé cet article ?

Cliquez sur une étoile pour noter

Note moyenne 3.8 / 5. Nombre de votes : 4

Pas encore de vote, soyez le premier !

Fin éjaculation précoce

2 réflexions au sujet de “Accro à la masturbation : comment arrêter de se masturber”

Laisser un commentaire