Circoncision : Est-ce vraiment plus hygiénique ?

Depuis l’aube des temps, la circoncision est une pratique systématique surtout chez les Égyptiens. Cette pratique avait surement pour objectif de préserver les hommes de certaines maladies en plus de symboliser le passage à l’âge adulte ou le passage à la masculinité.

Fin éjaculation précoce

Vers la fin du 19e siècle, la circoncision de la verge eut une grande ampleur en Amérique et d’autres pays anglo-saxons pour diverses raisons. Actuellement, quelques recherches contredisent les anciens faits. Alors, faut-il encore se lancer dans la pratique de la circoncision pour une meilleure hygiène ? Ou est-il maintenant possible de se passer de cette intervention « ancestrale » ?

La circoncision du pénis, une pratique en lien avec l’hygiène et plus !

Pratiquer la circoncision, c’est entreprendre une intervention chirurgicale du prépuce. Plus précisément, l’expert devra procéder à une ablation du prépuce en anesthésiant le patient. Connu étant comme un rituel important dans certains pays ou pour certaines religions, la circoncision du pénis a été également répandu afin de préserver la santé des hommes.

Pour une meilleure hygiène intime.

Si cette pratique est ancienne et qu’elle est encore d’actualité, c’est qu’elle fait toujours ses preuves en tant que lutte contre les maladies en plus d’être un rite de passage. Et souvent, lorsque nous pensons maladie, c’est que derrière, l’absence d’hygiène y est pour quelque chose. Imaginez, il y a plusieurs milliers d’années de cela, la population avait du mal à accéder à l’eau courant. Forcément, il fallait la rationner et par conséquent les hommes devaient limiter toute activité en lien à l’hygiène.

En effet, dans un climat particulier comme les environnements chauds, le corps agit différemment. La peau du gland pourrait facilement devenir un désavantage pour la gent masculine. Comme le prépuce est en forme de col roulé, la combinaison avec la chaleur et l’humidité devient désagréable. Autrement dit, le prépuce du pénis va produire une odeur particulièrement déplaisante.

En pratiquant la circoncision, les communautés ont donc pensé que cela diminuerait les risques de stocker de la saleté. Et c’est ce qui a incité les pays comme le Canada, la Nouvelle-Zélande, la Grande-Bretagne et autres pays anglo-saxons de sensibiliser à la circoncision chirurgicale de la verge. D’ailleurs, dans les années 70, la circoncision était également un moyen de lutter contre la masturbation.

Pour réduire les IST et autres maladies.

Nous avons parlé de la prévention contre les maladies. Effectivement, certaines recherches avaient proclamé et démontré que pratiquer la circoncision de la verge protégeait ou minimisait plus l’homme et même la femme contre certaines maladies. Notamment, intervenir chirurgicalement sur le prépuce pourrait limiter les risques d’infections contre des maladies sexuellement transmissibles.

À partir des années 2000, l’OMS commença à sensibiliser les pays à risque comme l’Afrique à pratiquer davantage la circoncision pour que le pénis infecte le moins possible lors des relations sexuelles. Ainsi, il y aurait moins de chance d’attraper des infections comme l’herpès, la syphilis et même le VIH. Cependant, bien que l’intervention minimise les risques d’infection, nous conseillons toujours aux couples ou aux partenaires d’utiliser un préservatif lors des rapports sexuels. Rien ne peut égaler la prudence !

Puis, d’autres maladies s’avèreraient moins se manifester lorsque l’homme est circoncis depuis son enfance. Donc, en opérant le prépuce, l’homme aurait moins de risque d’infection urinaire en plus de quelques infections locales. À dire vrai, il arrive qu’au moment du décalottage, l’homme vit des moments pénibles. Certains hommes, ayant le prépuce assez étroit, vivent mal leurs rapports sexuels. Comme au moment de l’érection, le gland est serré, il peut facilement s’étrangler.

Pour faire durer le plaisir.

Selon certaines croyances et quelques études, les hommes qui ont été circoncis semblent plus à l’aise lors des rapports sexuels. Tout d’abord, il est normal que les adultes avec un problème de décalottage puissent mieux se sentir lorsque le pénis est en érection. La circoncision permet donc au sang de mieux circuler et donc à l’homme de mieux bander.

Bien que la verge soit plus sensible lorsqu’un homme vient d’être circoncis. Plus tard, il pourra prolonger son plaisir et celui de sa campagne lors des relations sexuelles. Comme le col du gland agit beaucoup sur les nerfs du pénis, l’homme aurait plus de mal à contrôler ses pulsions. Par conséquent, les moments intimes seront réduits. Et ces courts instants peuvent gêner les deux partenaires.

Nous avons également évoqué l’hygiène. Dans ce cas, la gent masculine se sentira moins frustrée si elle devait avoir des rapports sexuels à des moments imprévus. Par exemple, un homme circoncis qui partirait en boite de nuit aurait moins peur de conserver trop d’humidité autour du pénis. Donc, durant l’acte sexuel, il produira moins d’odeur désagréable. 

Pour l’esthétique et le confort

Bien que la recherche d’une hygiène optimale y soit pour quelque chose, la pratique de la circoncision reste répandue pour le confort et l’esthétique de l’homme. Si à travers la pornographie les femmes les plus convoitées sont celles avec moins de poils.

Il en est de même pour les hommes. En effet, puisqu’une grande majorité des hommes que nous regardons sur les sites pornographiques sont circoncis, l’inconscient des spectateurs en fait les frais. Plus précisément, les femmes verront la verge circoncise comme plus beaux à voir ou plus attirante. De plus certains hommes s’identifieront plus s’ils avaient un pénis circoncis.

Kit plaisir

La circoncision du prépuce, aucun lien avec l’hygiène et la santé de l’homme.

Cependant, la circoncision de la verge est perçue par d’autres comme un acte inutile, voire assez sauvage. Bien sûr, cela dépend des perceptions, mais devoir faire une ablation de la verge semble être inhumain pour certains parents, ou certaines communautés. D’ailleurs, cette intervention chirurgicale laisse quelques souvenirs tant aux enfants qu’aux adultes qui la subissent.

Se nettoyer autrement la verge

Nous avons évoqué, dans le premier paragraphe, comment était perçue la relation entre la circoncision et l’hygiène.

D’autres médecins et spécialistes ont annoncé que se défaire du prépuce n’est pas une obligation. De plus, l’intervention devrait se faire uniquement pour des raisons de santé. En effet, d’autres études ont pu démontrer que la circoncision n’était pas le chemin à emprunter pour avoir une bonne hygiène intime.

Palier le manque d’eau

Cela peut tomber sous le sens puisque, dans la plupart des cas, ce sont les pays d’Afrique qui sont les plus sensibilisés. Et lorsque nous pensons au continent africain, nous imaginons malgré tout que certaines régions ont plus du mal à trouver de l’eau que d’autres. D’où la nécessité de pratiquer la circoncision de la verge pour minimiser au maximum une infection ou d’autres désagréments.

Ainsi, la circoncision n’aurait aucun mérite à favoriser l’hygiène, car il suffirait de respecter les règles de propreté pour bénéficier d’une bonne santé. Autrement dit, l’homme peut tout à fait garder son prépuce et avoir une très bonne hygiène intime. Pour cela, il suffit de nettoyer la partie intime avec de l’eau tiède et du savon. De plus, il ne faudrait pas oublier les plis puisque ces parties sont favorables à la prolifération des bactéries surtout quand il fait chaud.

Il faudrait donc sensibiliser les parents par rapport à l’hygiène intime de leurs enfants. Car, en s’informant et en montrant les méthodes adéquates, ils ne seront plus obligés de pratiquer une circoncision pour des raisons d’hygiène, mais plus pour des raisons de santé.

Les risques d’infections sexuellement transmissibles, certaines études contredisent !

En respectant l’hygiène, l’homme circoncis serait aussi « chanceux » d’attraper une infection sexuellement transmissible qu’un homme qui n’aurait pas subi d’intervention chirurgicale du prépuce.

Des études démontraient de l’efficacité de cette pratique également pour la femme. Plus précisément, le fait que les hommes circoncis seraient moins à risque d’attraper un cancer. Et par la même occasion, ces derniers infligeraient moins un cancer du col de l’utérus à leur partenaire sexuelle que ceux qui n’auront pas choisi de pratiquer une circoncision du pénis.

Fin éjaculation précoce, nous avons la solution

Cependant, selon l’association française de pédiatrie ambulatoire (AFPA), un homme circoncis pourrait très bien devenir cancéreux et avoir une IST s’il ne fait pas attention. De plus, les spécialistes ajoutent que le prépuce aurait pour fonction de protéger le gland.

Pour un plaisir intense lors des rapports sexuels

La notion de plaisirs est différente d’une personne à l’autre. Si certains pensent que le plaisir sexuel est défini par la durée du rapport. D’autres diront que le plaisir vient surtout de l’intensité des sensations. Et selon des études, il y aurait une grande différence entre les hommes circoncis et ceux qui ne le sont pas.

Le prépuce est une zone très érogène, le plaisir diminue donc chez l’homme circoncis. C’est dans cette perspective que nous pouvons expliquer pourquoi la relation sexuelle dure plus chez ces derniers. De ce fait, la pratique de la circoncision altérerait le plaisir sexuel masculin.

La circoncision du pénis, une douleur peut-être à vie

Le savez-vous ? Les cellules ont cette faculté de se souvenir d’un moment traumatisant. Et comme la circoncision est une intervention chirurgicale, elle peut également laisser des marques. En plus, il a été souvent démontré que les enfants ont également une mémoire étonnante.

Ainsi, pratiquer la circoncision sur un enfant voire un bébé ne garantit pas que ce dernier oubliera cet évènement. Les psychologues et les psychiatres peuvent l’interpréter comme un refoulement qui pourrait exploser à n’importe quel moment de sa vie. En ajoutant que certaines études ont pu démontrer que les enfants circoncis ont plus peur des piqures que ceux qui ont été épargnés par cette intervention chirurgicale du prépuce.

Pourquoi continuer la pratique de la circoncision ?

Pour des raisons religieuses et d’hygiène.

La pratique de la circoncision reste quand même courante. Chez les juifs, par exemple, cette intervention d’ordre religieux symbolise, également, la transition de l’enfant vers l’homme. Elle permet donc de sexuer l’enfant qui, au départ, n’est pas vraiment un homme à part entier. D’ailleurs, c’est pour cette raison que dans certaines croyances africaines, l’enfant mâle n’est pas enterré dans le tombeau familial, car il n’a pas pu entamer ce rite de passage.

Alors, pour atténuer ce traumatisme qu’est la circoncision du prépuce, certaines communautés en font une fête à l’honneur de l’enfant. Étant perçu comme un grand évènement de sa vie, l’enfant associerait moins la souffrance à la perte d’un bout de son pénis.

Même si la circoncision du prépuce n’est plus la solution pour maintenir une bonne hygiène intime, elle reste utile pour les hommes des pays chauds et dont l’eau est moins fréquente. Comme le col se plie en permanence, les bactéries peuvent facilement s’y nicher. 

Pour des raisons de santé.

En Europe, cette chirurgie n’est plus une obligation. D’ailleurs, des médecins ne la suggèrent que pour des raisons strictement médicales.

Certains hommes sont sujets à des maladies du pénis qui rendent leur vie désagréable. Des inflammations et des infections irritent le pénis. Par conséquent, l’homme non circoncis peut être dans l’obligation de pratiquer cette intervention chirurgicale du prépuce pour soigner ces maladies. D’ailleurs, il arrive que le cancer du pénis se manifeste en premier lieu sur la peau qui protège le gland. Ce qui pourrait expliquer que les hommes circoncis sont moins touchés par ce cancer. Cependant, les hommes circoncis peuvent également contracter un cancer de la verge.

Il y a également des problèmes qui surviennent au moment de l’érection. Ce qui pose un énorme problème pour les hommes si une intervention chirurgicale n’est pas faite. Comme, le développement des cellules est différent pour tous, certains hommes ont le prépuce trop étroit. De ce fait, leur médecin suggère une circoncision pour une meilleure circulation du sang durant l’érection.

Pour aller plus loin

Il y aurait donc une grande divergence sur la relation entre l’hygiène intime et la circoncision du prépuce. D’une part, des spécialistes affirment que pratiquer cette chirurgie de la verge assurerait la propreté du pénis. D’autre part, d’autres médecins disent que cette intervention n’a aucun lien avec le fait d’être plus hygiénique qu’un homme circoncis.

Il en est de même pour les autres avantages de la circoncision. Si certains disent que le plaisir réside dans la durée, donc l’homme circoncis aurait plus de satisfaction au lit. Pourtant, les nerfs du prépuce sont plus sensibles, ce qui pourrait produire plus de sensation chez l’homme non circoncis.

 Puis des chercheurs évoquent différents faits sur l’apparition des maladies du pénis chez l’homme. Si les pénis circoncis semblent moins être affectés par les IST, d’autres prétendent qu’il n’y a aucune différence et qu’il suffirait d’une hygiène intime correcte.

Donc, l’hygiène du pénis dépendrait de l’environnement, des moyens et également de l’éducation reçue.

Vous aimerez également :

Comment avez-vous trouvé cet article ?

Cliquez sur une étoile pour noter

Note moyenne 5 / 5. Nombre de votes : 2

Pas encore de vote, soyez le premier !

Fin éjaculation précoce

1 réflexion au sujet de « Circoncision : Est-ce vraiment plus hygiénique ? »

Laisser un commentaire